Vendanges dans les Vaillons

 

Millésime 2018 :

L'hiver est chaud et pluvieux, ce qui va permettre de reconstituer les réserves en eaux dans le sol. En Février, les températures sont déjà quasi printanières. Le débourrement commence donc en avance. Heureusement, il n'y aura pas de gelées de printemps malgré deux alertes pendant les deux premières nuits de Mai.

Grace à la douceur de ce début d'année, la vigne se développe rapidement. La fleur commence fin Mai, avec une avance d'environ 15 jours. Le climat est chaud et sec, tout au long de l'été. Nous n'avons eu que quelques pluies d'orage durant les mois de Juin et de Juillet. En août, le temps est caniculaire, ce qui provoque quelques brûlures sur les raisins les plus exposés au soleil (face sud le plus souvent).

Fin Aout, heureusement, quelques pluies interviennent (3-4 mm), ce qui va permettre aux raisins de parfaire leurs maturations.

Les vendanges commencent le lundi 3 Septembre, dans des conditions climatiques idéales. La première semaine de vendanges se montre plus fraiche que la deuxième. L'état sanitaire et la maturité des raisins est exceptionnelle, il y a une récolte abondante et les degrés de sucres sont parfaits.

Les fermentations commencent très rapidement, avec souvent des levures "indigènes" très actives, ce qui provoque parfois un débordement des cuves à cause de la mousse. 

Cette année exceptionnelle va donner des vins très riches, amples et purs.

 

 

 

Millésime 2017 :

Au sortir de l’hiver, fin mars, le thermomètre grimpe et la vigne reprend vie. Le débourrement est à la fois précoce et rapide.  Très tôt sortis de leur cocon, les bourgeons rentrent sans protection dans une période critique, propice aux gelées de printemps. Et ce qui est craint arrive : la première gelée survient dans la nuit du 17 au 18 avril, marquant le début d’une longue série de 10 nuits blanches. Nous avons protégé une partie du vignoble avec des bougies de paraffine et des ballots de paille, mais il y a deja beaucoup de dégâts dans les parcelles de bas de coteaux.

Après ce long épisode de froid, le développement de la vigne se déroule sans soucis. Les températures sont légèrement supérieures aux normales saisonnières en mai, puis fortement en juin. La floraison se déroule sans encombre. La vigne croit à un rythme soutenu.

L’été se montre maussade, avec des températures moyennes, une pluviométrie excédentaire en juillet, alors qu’en août l’eau fait défaut.

A la veille des vendanges, les grappes et la végétation sont saines, et les baies affichent un poids supérieur à la moyenne. Puis l’automne s’installe d’un coup en septembre. La maturation du raisin se termine doucement.

Nous avons commencé les vendanges le mercredi 6 septembre. La météo est idéale pour les vendanges, sans trop de chaleur ni de soleil et avec peu de pluie. Au début, nous étions surpris de retrouver peu de jus au fond des bennes de vendanges, et nous espérions plus de jus après le pressurage. Une peau épaisse, la sécheresse du mois d’août pourraient expliquer cela. Puis la situation s’améliore.

Nous sommes très enthousiastes face à la qualité des jus. La météo estivale a préservé leur fraîcheur, sans entraver la maturation. Les moûts présentent donc une belle acidité tout en étant riches en sucres.

Les vins du millésime 2017 sont classiques et aromatiques.

 

Millésime 2016 :

L'année 2016 se caractérise par un hiver très doux. Malheureusement, le froid s'installe au printemps, et une grande vague de gel s'abat sur le vignoble fin avril, causant d'important dégâts dans le vignoble. Nous avons protégé une partie de nos vignes avec des bougies en paraffine, mais le gel fut vraiment très fort et amplifié par l'humidité ambiante.

En Mai, deux orages de grêle s'abattent sur le Nord et le Sud du Chablisien. En 2016, tout le monde est donc concerné par les dégâts provoqués par les intempéries.

A partir de Juillet, le beau temps s'installe, le mois d'Aout est très chaud, voir caniculaire certaines journées.

Nous avons commencé les vendanges le jeudi 22 septembre, avec un beau soleil. Les jus sont bien équilibrés, les niveaux de sucres et d'acidités sont très bon. La récolte est très petite, nous faisons une moitié de récolte, c'est du jamais vu depuis 20 ans...Cette petite récolte est sur le plan qualitatif exceptionnelle. 

Les vins du millésime 2016 sont concentrés et fruités.

Millésime 2015 :

L’hiver a été doux, avec cependant quelques brefs épisodes de refroidissement se manifestant de la fin février au début avril. Puis chaleur et soleil intenses se sont établis définitivement dès les premiers jours de juin. Quant aux précipitations, très abondantes au printemps, elles sont devenues très rares sur l’été, hormis un orage à la mi-août.
Le débourrement et la floraison se sont déroulées rapidement et de façon homogène grâce à un temps favorable.

Les vendanges ont commencé le 2 septembre, peu après l’orage du 31 août qui n’a impacté que les rendements. Pour sa part la qualité remarquable de la récolte a donné naissance à des vins somptueusement équilibrés.

Les vins du millésime 2015 sont riches et ciselés.

Millésime 2014 :

L'hiver entre 2013 et 2014 a été très doux et pluvieux. Il a donc favorisé le débourrement précoce qui s'est produit à partir de mi mars. Les premières fleurs sont apparues fin mai, pour les secteurs les plus précoces. Dans le courant de la semaine suivante la chaleur s'est installée, conduisant à une floraison rapide, totalement réalisée sur quinze jours. A contrario, ces chaleurs caniculaires ont généré de la coulure sur les secteurs précoces. Le mois d’août a ensuite été frais et humide. Enfin, à partir du 28 août, le beau temps est revenu et s’est accompagné du vent du nord qui a induit une favorable concentration des raisins.

Les vendanges pour le domaine ont commencées le 15 Septembre 2014.

Les vins du millésime 2014 sont frais avec une belle minéralité.

Millésime 2013 :

L’hiver s’est attardé en Bourgogne. De janvier à juillet, les températures restent fraîches. Le soleil est le grand absent de ce premier semestre, alors que la pluie s’impose largement.

Cette climatologie très maussade a des conséquences sur la vigne, qui reprend son cycle tardivement, avec près de 2 semaines de retard. Début mai, alors que les premiers bourgeons viennent de faire leur apparition, des précipitations extraordinaires s’abattent sur la région. Certaines parcelles se retrouvent plusieurs jours les pieds dans l’eau. La floraison et la nouaison ne bénéficient pas d’une météorologie plus propice. Le retard est alors d’environ 3 semaines. L’été, chaud, sec et ensoleillé rassure et profite à la qualité des raisins. Il permet d’obtenir une bonne maturation. Septembre ne ménage pas les vignes. La douceur ambiante et les pluies régulières favorisent le développement de la pourriture (Botrytis), limité sur les grappes aérées constituées de petites baies. Le choix de la date de récolte est un véritable casse‐tête. Il faut être très réactif et vendanger rapidement.

Les vendanges commencent le 1er Octobre 2013.

Ce millésime exigeant a demandé beaucoup d’efforts, qui sont aujourd’hui couronnés de succès.

Les vins du millésime 2013 sont fruités et équilibrés.

Partager cette page

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :